Un shooting à travers le regard de Mélissa

22 février 2016 , , Pauline
2F05110900000578-0-image-a-2_1449140815300
Pauline-Goyard-Blackdoor-309
Pauline-Goyard-blackdoor-LA BLONDE

Étant photographe, je comprends la peur de se confronter à l’objectif : je rencontre presque chaque jour des gens qui sont terrorisés à l’idée de se faire photographier. C’est une vraie mise à nu, et pour certain, c’est un moment de pure vulnérabilité. Aujourd’hui, je laisse la parole à Mélissa qui se confie sur l’après-midi qu’elle a passé au studio et sa première expérience en tant que modèle.

 

« Mon amie a un super pouvoir, elle rend les gens beaux. Elle a aussi une particularité, elle ne lâche rien, JAMAIS. Il lui aura fallu pas moins de 3 ans, 7 mois, 12 jours, 53 bouteilles de cidre, 27 mojitos et 9 paquets de michokos pour me convaincre…de me photographier!

Voici le récit d’une blonde, qui se fait shooter au studio BlackDoor!

J-1 Panique complète! J’ai une sale tête, des cernes de folie, rien à me mettre, pas d’idée de photos… Annuler le shooting ? No way ! Pauline a réponse à tout ! J’ouvre le petit guide qu’elle m’a envoyé… Un guide ? Non, une bible plutôt, faite avec amour et passion. Un condensé d’explications, de conseils, de réponses à toutes les questions que les filles se posent avant un shooting… Je suis regonflée à bloc, BlackDoor, je serai là !

Jour J c’est l’heure d’y aller, la boule au ventre, j’embarque tout mon dressing, on choisira les tenues ensemble. Je pousse les portes du studio… On est loin du studio vide, blanc, froid et aseptisé… J’entre dans un lieu chaleureux, accueillie par une Pauline pétillante et souriante, qui n’a qu’une idée en tête, me faire passer un moment inoubliable (et photographier mes fesses bien sûr !) Mon thé qui fume, une musique de fond, l’après-midi commence par le choix des tenues et une séance make-up. Je me laisse pouponner et… Waouh ! C’est qui cette fille dans le miroir ? Moi ?

Ok, le shooting peut commencer. Un tabouret, une petite robe blanche, guidée par les conseils de Pauline derrière l’objectif, les premiers flashs ne sont pas rassurants. Sourire figé, pose coincée… On passera les premiers clichés. Mais très vite je me détends, aidée par les blagues de Pauline et le squelette caché dans le studio qui provoque un fou rire incontrôlable.

Pauline-Goyard-blackdoor-LA BLONDE <3-2

Je change de tenue, on opte pour un tableau sexy, body et chemise du chéri, allongée dans des draps blancs. Les poses deviennent des mouvements, les sourires des éclats de rire, le stress a disparu laissant place au plaisir. Les flashs s’enchaînent, les fous rires aussi et le temps file à une vitesse incroyable.

Pauline-Goyard-blackdoor-LA BLONDE <3-13

Troisième tableau, c’est l’heure d’être moi. Vraiment moi. Une petite robe noire, un fond sobre et profond, mon attitude de connasse froide… Pauline est en train d’immortaliser un moment, une image, une version de moi… Et je m’éclate. Il n’y a pas d’autres mots. J’ai oublié mes complexes, mes cernes, mes petits bourrelets, on s’en fout. Dans l’objectif de Pauline, là, maintenant, je me sens bien, et je passe un moment qui je le sais, restera gravé.

Pauline-Goyard-blackdoor-LA BLONDE <3-19

17h. Après 3h de shooting et des centaines de photos prises, la séance se termine. Je me sens tellement bien que j’aimerais que ça dure encore et encore. On se pose, on papote et elle me montre les clichés de la journée… … Je suis sans voix.

Pauline-Goyard-blackdoor-LA BLONDE <3-17

J’ai 28 ans, et aujourd’hui, dans l’objectif de Pauline, dans ce qu’elle a capturé de moi, je me suis trouvée belle, vraiment belle. Je n’aimais pas l’idée de faire des photos, je ne m’imaginais pas poser devant un objectif. Mais BlackDoor c’est plus fort que ça. C’est un univers, c’est un moment, c’est une porte secrète qu’on pousse pour se découvrir soi même. C’est l’opportunité d’apprendre à se voir autrement, d’apprendre à s’aimer.

Pauline, merci, un milliard de fois, pour cette journée incroyable, et d’avoir fait briller mes yeux, devant une photo de moi.

Une blonde qui se fera re-shooter par Black Door. »

Leave a comment